C’est quoi l’éclairage 3 points ?
244 0

Véritable standard de l’éclairage en studio ou en plateau, l’éclairage 3 points permet de créer facilement une intention dans la mise en place de sa lumière, c’est pourquoi elle est toujours très employée par les professionnels. Dans cet article, vous en apprendrez un peu plus sur cette méthode.

Pour les plus impatients, retrouvez ici une petite vidéo pour expliquer les grands principes. Pour ceux qui souhaitent une version plus approfondie, lisez l’article 😉

Pour une bonne image, il faut une bonne lumière. Mais ce n’est pas toujours facile de savoir comment gérer celle-ci ! L’éclairage 3 points est une méthode simple qui vous aidera à mettre facilement votre lumière en place.

Comme son nom l’indique, l’éclairage trois points se repose sur trois sources lumineuses. Regardons les de plus près.

Schéma installation éclairage 3 points

Point 1 : La Key Light

La Key Light est la lumière clé. Celle à partir de laquelle vous allez créer votre atmosphère. Elle formera la lumière principale de votre scène. C’est à partir de celle-ci que vous allez dessiner vos ombres et vos lumières. Si votre sujet est un être humain, ce sera probablement la lumière qui illumine le visage.

Key Light

Comme elle représente la lumière principale de votre scène, elle doit avoir un axe et une inclinaison qui paraissent naturels compte tenu de votre décor. Pour une scène de jour en intérieur, par exemple, la principale lumière provient logiquement des fenêtres. Pour une scène de nuit, elle viendra d’une lampe de lit ou du plafonnier. Pour une scène d’après midi en extérieur, elle viendra du soleil… C’est à vous d’adapter la key light pour que la source lumineuse paraisse naturelle dans votre scène.

Il faut donc agir sur la couleur, l’intensité et l’angle de la key light afin que votre film soit cohérent.

Point 2 : La Back Light

La back light est la lumière venant de l’arrière (quelquefois du côté). On l’appelle aussi le contrejour. Grâce à elle, vous illuminerez les contours de votre sujet, pour le mettre plus en valeur. Votre sujet sera ainsi détaché du reste du décor grâce à un léger halo.

Key Light + Back Light

Dans un souci de vraisemblance, faites tout de même attention à ne pas trop forcer sur son intensité !

Point 3 : La Fill Light

Maintenant que vous avez mis en place toutes vos lumières, vous constatez une chose : il y a pleins d’ombres ! C’est le comble ! Vous qui faisiez tout pour mettre de la lumière dans votre scène !

Key Light + Back Light + Fill Light

C’est là qu’intervient la Fill Light : Elle va « remplir » la lumière qui manque et vous permettre de gérer l’intensité de vos ombres. La fill light va donc s’adapter à la key light pour faire disparaître les ombres disgracieuses. Son angle et son intensité seront directement dépendants de votre lumière principale.

3 sources lumineuses à déterminer

L’éclairage 3 points ne signifie pas forcément 3 sources identiques. Cela dépend des cas.

Si, par exemple, vous cherchez à faire des photos de produits n’ayant aucune ombre, il vaut mieux privilégier 3 sources lumineuses ayant des puissances et des couleurs identiques.

Mais on peut imaginer des tas de configurations :

  • En plein jour, en extérieur, le soleil sera toujours votre key light. Profitez de sa puissance et utilisez deux réflecteurs (1 pour la back light, un pour la fill light). Vous obtiendrez ainsi vos 3 sources lumineuses sans un seul projecteur.
  • Intérieur, scène de nuit. Vous filmez un personnage devant un écran d’ordinateur : Votre key light sera donc une lumière d’écran, légèrement bleuté. Une back light cohérente serait de la même couleur qu’une ampoule classique, légèrement orangé. Pour dissoudre une part des ombres, votre fill light pourrait être bleu ou orange, selon les ombres qui vous dérangent.
  • Une scène de science fiction où votre personnage découvre un petit bonhomme vert fluorescent, vous invite à utiliser une key light verte. Utilisez une backlight blanche puissante et diffuse pour mettre en valeur le côté fantastique. Prenez une petite minette verte pour gommer les ombres et faites la bouger pour rajouter un effet paranormal à la scène.

Il n’y a pas de règles établies. A vous de voir si vous cherchez la vraisemblance ou la composition. L’éclairage 3 points n’est qu’une méthodologie, une approche basique, pour vous permettre de sculpter votre lumière.

La bonne méthode

Pour choisir vos trois sources lumineuses, vous devez penser à vos scènes de manière globale.

Pour la Key Light, Loutacam vous conseille de privilégier la puissance dans votre choix de lumière. Si vous savez que vous avez d’autres sources lumineuses dans votre image, choisissez une lumière bicolore (ou prévoyez les gélatines) afin de pouvoir vous adapter aux différentes températures de couleurs. Si vous souhaitez que votre film se repose sur des couleurs précises, choisissez une lumière de type RGB. Si vous voulez lui donner une forme précise, utilisez des façonneurs.

Pour la Back Light, Loutacam vous conseille des lumières faciles à masquer dans le décor. Privilégiez des torches ayant des petites surface, des panneaux souples pour vous adapter au cadre et aux objet, ou bouncez votre lumière grâce à des réflecteurs bien placés.

Pour la Fill Light, Loutacam vous conseille de choisir une puissance suffisante pour contre balancer votre Key Light. Le mieux est d’utiliser une lumière douce, diffuse, que vous pouvez façonner facilement, afin que son travail se remarque le moins possible.

Faire preuve d’inventivité

L’éclairage 3 points n’est qu’une méthode de base, à vous de l’agrémenter selon votre style. Car l’éclairage 3 points vous aidera à éclairer UN sujet. Or, dans une scène, il peut y avoir beaucoup d’éléments à mettre en valeur : Rajoutez des lumières ponctuelles dans votre décor pour le rendre plus vivant, éclairez votre arrière plan grâce à d’autres sources pour le faire ressortir ou, au contraire, créez des ombres pour donner l’impression qu’il se passe des choses hors de votre cadre…

Loutacam fait tout son possible pour vous permettre d’accéder à tout type de lumière afin d’agrémenter vos tournages de la présence lumineuse qui vous correspond 😉

On espère, en tout cas, que cet article vous aura aidé à trouver des moyens de maîtriser la lumière sur vos tournages.

Si vous avez d’autres questions, sur la lumière, la vidéo ou le son, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à venir nous voir en boutique ! On n’aura pas forcément la réponse, mais on cherchera une solution avec vous !

Nico de Loutacam

AUTHOR

Laisser un commentaire